lexique-construction-recyclage-812

Lexique des termes de la construction
et du recyclage

 

A

Amiante

Minéral fibreux dont la principale caractéristique est d’offrir une excellente résistance au feu.

Asphalte

Préparation destinée au revêtement des chaussées, à base de brai de pétrole et de gravillons.

Autoconstruction

L’autoconstruction désigne le fait, pour un particulier, de réaliser une construction sans l’aide ou presque de professionnels. Par exemple construire sa propre maison ou sa propre éolienne.

B

Béton

Matériaux de construction formé d’un mortier et de pierres concassées.

Béton armé

Béton coulé autour d’une armature métallique.

Biodégradable

Se dit d’une substance ou d’un produit susceptible d’être décomposé par des micro-organismes vivants.

Biogaz

Gaz produit par la décomposition de matières organiques dans un milieu privé d’oxygène. Le biogaz est composé de méthane et de bioxyde de carbone, avec des traces d’autres composés organiques (anhydride sulfureux).

Biomasse

La Biomasse constitue l’ensemble des matières organiques d’origine végétales ou animales, telles que les forêts, les milieux marins et aquatiques, les parcs et jardins, les excréments d’animaux, les résidus de bois de construction, les déchets organiques, les eaux des égouts… La biomasse est utilisée principalement pour créer de l’énergie renouvelable, telle que de l’électricité, la chaleur ou encore du biocarburant. La biomasse est une source d’énergie dite neutre en émissions de carbone, on parle de « carbone zéro ».

Bois

Les résidus de bois se composent surtout de bois provenant de charpente et de contre- plaqué. On trouve aussi des morceaux de bois, des panneaux d’aggloméré, de la sciure, des copeaux ainsi que des résidus de meubles, de finitions, d’armoires, de branches, de poteaux, etc.

C

Centre de tri

Lieu où s’effectue le tri, le conditionnement et la mise en marché des matières récupérées par la collecte sélective.

 

Ciment

Matière pulvérulente, à base de silicate et d’aluminate de chaux, obtenue par cuisson et qui, mélangée avec un liquide, forme une pâte liante, durcissant au contact de l’air ou de l’eau.

 

Coliformes

Bactéries servant d’indicateurs de pollution ou de contamination microbiologique.

 

Collecte sélective

La Collecte Sélective est une collecte de certains flux de déchets, tels que les déchets recyclables, secs et fermentescibles, préalablement séparés par les producteurs, en vue d’une valorisation ou d’un traitement spécifique. La collecte sélective s’applique autant aux déchets ménagers qu’aux déchets industriels.

 

Collecte sélective par Substitution

La Collecte par Substitution désigne un mode de collecte séparative qui remplace une tournée classique de collecte d’ordures ménagères. Ce mode de collecte réduit la fréquence d’accès au service pour les usagers et augmente la durée et donc le volume de déchets stockés dans les bacs prévus à cet effet.

 

Compost

Résidus putrescibles décomposés par l’action de micro-organismes, en présence d’oxygène pour atteindre une stabilisation plus ou moins avancée. De couleur brun foncé, le compost a l’apparence et l’odeur d’un terreau.

 

Compostage

Procédé biologique qui consiste à provoquer la fermentation de matières résiduelles organiques divers afin d’obtenir un mélange riche en minéraux et matières organiques appelé compost.

 

Concassage

Les différentes phases de concassage s’effectuent dans des concasseurs qui permettent de réduire, de façon successive, la taille des éléments.

 

Construction Verte

La Construction Verte, appelée la Construction Écologique, est une construction qui a de faibles impacts sur l’environnement et prend en compte des critères écologiques, tels que l’économie d’énergie, la durabilité, la non toxicité et voire l’esthétique. La Construction Verte tient également compte des conditions de l’environnement local et s’adapte au mode de vie des habitants.

Contaminant

Matière solide, liquide ou gazeuse susceptible d’altérer la qualité d’un produit ou d’une matière. Un contaminant brisera l’homogénéité d’un résidu et rendra son réemploi ou son recyclage plus difficile.

 

Conteneur

Caisse de dimensions standards servant au transport de meubles et de marchandises.

Créosote

Liquide huileux, transparent ou jaune, extrait de divers goudrons. La créosote contient du naphtalène, du phénol et est surtout utilisée pour la conservation du bois.

 

D

DBO5

Demande biochimique en oxygène. Quantité d’oxygène dissous nécessaire à la décomposition bactérienne des matières résiduelles organiques dans l’eau, souvent mesurée sur une période de cinq jours.

DCO

Demande chimique en oxygène. Quantité d’oxygène nécessaire à la dégradation chimique de la matière organique contenue dans un milieu liquide.

Décharge

Selon les termes du projet de règlement sur la mise en décharge et l’incinération des résidus, tout site qui serait utilisé pour le dépôt définitif de résidus sur ou dans le sol.

Décharge en milieu nordique

Infrastructures sommaires d’élimination où très peu de mesures sont exigées pour limiter la contamination du milieu.

Déchet

Résidus, matériaux, substances ou débris rejetés à la suite d’un processus de production, de fabrication, d’utilisation ou de consommation.

Déchet encombrant

Résidus qui, en raison de leur grande taille, ne peuvent être éliminés avec les ordures ménagères. Font partie de cette catégorie les électroménagers, les meubles, etc.

Déchetterie

Lieu de dépôt principalement axé sur la récupération. Elle se distingue du centre de récupération en recevant non seulement les matières récupérables tel qu’on l’entend généralement dans la collecte sélective, mais également tous les résidus d’origine domestique non ramassés lors de la cueillette régulière, incluant les matières résiduelles domestiques dangereux, les encombrants (électroménagers, pneus, etc.), les matériaux secs et autres.

Défrichage

Rendre propre à la culture une terre en détruisant la végétation spontanée. Dépotoir: Tout lieu d’élimination où l’on dépose des résidus à ciel ouvert sur le sol et qui n’est pas conforme au normes prévues.

Dépôts de matériaux secs

Lieu de dépôt définitif pour les matériaux secs et les matériaux d’excavation.

E

Éco-construction

L’Écoconstruction, également appelée la construction écologique ou la construction durable, est la création, la restauration, la rénovation ou la réhabilitation d’un bâtiment visant à respecter l’écologie à chaque étape de la construction et réduire, voire supprimer, tout impact négatif sur l’environnement. Par exemple en préservant les ressources énergétiques, telles que les matières premières, en luttant contre la pollution par la réduction des déchets…

Éco-habitat

L’Éco-habitat, également appelé ou habitat écologique, est un habitat bioclimatique respectueux de l’environnement et du développement durable. Un Éco-habitat répond à des normes de basse consommation d’énergies.

Écocentre

Un Écocentre est une déchetterie et un parc à conteneurs qui organise la collecte et la récupération des déchets. C’est un centre de retraitement des déchets et des résidus industriels.

Éco-quartier

Un Écoquartier est un quartier urbain qui a été construit selon des objectifs de développement durable et d’économie d’énergie. Cette sorte d’urbanisme répond à des caractéristiques écologiques modernes en passant par la maîtrise des ressources nécessaires et des déchets produits.

Élimination

Mode de gestion des résidus par dépôt définitif ou incinération, avec ou sans récupération d’énergie.

Entreposage

Dépôt temporaire de résidus ou de matières résiduelles à l’extérieur ou l’intérieur.

Énergie Renouvelable

Une énergie renouvelable, EnR en abrégé, consiste en une source d’énergie dont le renouvellement naturel est assez rapide pour qu’elles puissent être considérées comme inépuisables à l’échelle des temps humains. Ainsi l’énergie renouvelable est une source d’énergie qui se constitue ou se reconstitue plus rapidement qu’elle n’a été utilisée.

Empreinte Écologique

L’empreinte écologique est un indicateur et une mesure sur la pression qu’exerce l’Homme sur la nature, plus précisément sur les ressources naturelles et les « services écologiques » fournis par la nature.

Excavation

Action de creuser dans le sol ou le résultat de cette action

F

Formaldéhyde

Aldéhyde formique, gaz incolore et irritant, utilisé en solution comme désinfectant et dans la synthèse organique.

Fraisats

Résidus du fraisage.

Fraiseuse

Machine-outil servant à fragmenter la chaussée déjà existante pour la recycler.

G

Granulat

Petits morceaux de roches destinés à la réalisation de travaux de génie civil et de bâtiment.

Granit

Roche magmatique dure, formée de cristaux de feldspath, de quartz et de mica ou d’amphibole.

Gravats

Débris provenant d’une démolition.

Green Building

« Green Building » est la traduction anglaise de la Construction Écologique.

Grès

Roche sédimentaire formée de nombreux petits éléments unis par un ciment de nature variable.

 

I

Incinération

Élimination des matières résiduelles par combustion, dans un équipement destiné principalement à cette fin.

L

LEED

LEED désigne le terme Le Leadership in Energy and Environmental Design. C’est un système nord-américain de standardisation de bâtiments à haute qualité environnementale délivré par le Conseil du Bâtiment durable du Canada. L’objectif de la certification LEED consiste à amener les entrepreneurs à adopter des pratiques de construction et d’aménagement plus durables.

Liant

Composé minéral qui provoque le durcissement d’un mortier. Les liants (la chaux et le plâtre, par exemple) sont utilisés pour le traitement chimique des résidus domestiques dangereux.

Lieu d’élimination

Lieu de dépôt définitif ou de traitement des matières résiduelles.

Lieu d’enfouissement sanitaire

Lieu de dépôt définitif où l’on décharge et compacte les matières résiduelles en couches successives prédéterminées. On procède ensuite au recouvrement journalier des résidus à l’aide de matériaux granulaires ou autres.

Lixiviat

Liquide ayant percolé au travers d’une masse de matières ou résidus et ayant extrait au passage, par lessivage, certains éléments contaminants.

M

Matériaux secs

Les résidus broyés ou déchiquetés qui ne sont pas susceptibles de fermenter et qui ne contiennent pas de résidus dangereux, le bois tronçonné, les gravats et plâtras, les pièces de béton et de maçonnerie, et les morceaux de pavage.

Matières recyclables

Matières pouvant être réintroduites dans le procédé de production dont elles sont issues ou dans un procédé similaire utilisant le même type de matériaux.

Matières recyclées

Matière qui a fait l’objet d’un recyclage et qui entre, en totalité ou en partie, dans la composition d’un produit neuf.

Métaux lourds

Métal dont les composés organiques ou inorganiques sont souvent toxiques. Les principaux métaux lourds sont le cadmium, le mercure et le plomb.

Méthane

Gaz incolore, inodore et inflammable qui se dégage des matières en putréfaction par décomposition anaérobie. Ce gaz peut former un mélange explosif avec l’air en concentration de 5-15 %.

Mortier

Mélange constitué de sable, d’eau, d’un liant et d’adjuvant pour lier des éléments de construction.

N

Nappe d’eau souterraines

Terme générique désignant les eaux qui se trouvent au-dessous de la surface du sol. Elles représentent la plus grande partie des réserves d’eau douce.

Niche Écologique

« Une Niche Écologique est une place occupée par une espèce dans un écosystème. Le terme concerne l’habitat de l’espèce ainsi que le rôle qu’elle joue sur le plan trophique (régime alimentaire). La niche écologique est donc un concept de l’espace occupé par une espèce qui comprend non seulement l’espace physique mais également le rôle fonctionnel joué par l’espèce. »

Normes

Ensemble des règles d’usage ou prescriptions techniques, relatives aux caractéristiques d’un produit ou d’une méthode, édictées dans le but de standardiser et de garantir les modes de fonctionnement et de sécurité et d’éviter les nuisances et la pollution.

O

Objet encombrants

Catégorie d’objets comprenant le mobilier (tables, chaises, meubles divers), les gros appareils électroménagers (téléviseurs, laveuses, sécheuses, cuisinières) ainsi que les débris de construction ou de démolition.

P

Pavage

Revêtement d’un sol, formé de pavés, de cailloux ou de pierres, de mosaïque, etc. pour le rendre dur et uni.

Paysagement

Le paysagement consiste à l’aménagement harmonieux d’un espace extérieur, le plus souvent des jardins. On parle également d’aménagement paysager.

Pentachlorophénol

Molécule douée de propriétés fongicides, très active contre les champignons lignivores. Elle a donné lieu à un très vaste usage dans la protection des bois : meubles, boiseries, bois de construction, traverses de chemin de fer, poteaux téléphoniques, etc.

pH

Abréviation pour potentiel hydrogène. Coefficient de mesure du degré d’acidité ou d’alcalinité d’une solution ou d’un sol.

Phénol

Substance utilisée dans la production des colles et plastiques. Le phénol est employé comme antiseptique dans les pharmacies. Hautement toxique, il peut provoquer de graves lésions au foie, à la peau et aux reins, et peut entraîner la paralysie des centres nerveux.

Piézomètre

Tuyau installé dans le sol servant à l’échantillonnage de l’eau et à mesurer les caractéristiques hydrogéologiques du sol.

Placo-plâtre (gypse)

Matériaux se présentant sous forme de panneau de plâtre coulé entre deux feuilles de carton, qui sert de revêtement, d’isolant.

Plomb

Métal lourd. Le plomb a un potentiel polluant important. On le retrouve dans les batteries d’automobile, la céramique, les piles et le verre. Les sels de plomb sont dangereux pour la vie animale et humaine, car leur assimilation est plus rapide que leur élimination. Les enfants sont particulièrement vulnérables aux effets neurotoxiques du plomb.

Putrescible

Qui peut pourrir et se décomposer.

R

Récupérateur

Le récupérateur procède au tri des matières. Il les sépare par catégories et les met généralement en ballots, lesquels sont acheminés, selon le cas, à un recycleur ou directement à un utilisateur. Il peut aussi effectuer la cueillette des matières à la source. Cependant, avant d’être utilisées dans la fabrication d’un produit, certaines matières doivent subir un traitement préalable. Les opérations de densification de la matière (ballottage de fibres, fabrication de briquettes de métal, broyage du verre, etc.) ne sont pas considérées comme des activités de recyclage mais bien de récupération.

Récupération

Séparation de certains produits ou matériaux des matières résiduelles à des fins de réemploi, de recyclage ou de valorisation. Récupération à la source : Opération par laquelle les matières récupérables sont ramassées à l’endroit même où elles sont produites ou utilisées.

Recyclage

Utilisation, dans un procédé manufacturier, d’une matière secondaire en remplacement d’une matière vierge. Recyclage de surface : Il s’agit de traiter la surface du revêtement sur une profondeur de moins de 75 mm à l’aide d’un planeur à chaud ou à froid. Cette opération est généralement continue, par procédé à étapes uniques ou multiples, et peut impliquer l’ajout de matériaux neufs comme des granulats, des adjuvants ou encore des liants.

Recyclage en centrale

Il s’agit de scarifier et d’excaver les matériaux composant le revêtement ainsi qu’une partie des fondations, et de les transporter dans une usine d’asphalte où ils sont concassés et traités généralement avec un liant. Les matériaux à traiter en centrale peuvent également être obtenus par pulvérisation du revêtement et d’une partie des fondations en chantier. Une fois les matériaux traités en centrale, ils sont retransportés sur le chantier pour être mis en oeuvre, reprofilés et compactés.

Recyclage de la surface et des fondations

Il s’agit de pulvériser la surface et de décohésionner les fondations. Généralement, cette opération est suivie d’une mise en forme et d’un recompactage. Elle peut comprendre ou non l’ajout d’un liant.

Recycleur

Le recycleur utilise des matières secondaires, en provenance du générateur, du récupérateur ou encore du centre de récupération et de tri. Il transforme ces matières directement utilisables pour la fabrication de produits finis ou semi-finis. Les procédés de recyclage varient selon le type de matière.

Réduction à la source

Toute action permettant de diminuer la quantité de résidus générés à la suite de la fabrication, de la distribution et de l’utilisation d’un produit.

Réemploi

Utilisation répétée d’un produit ou d’un emballage, sans modification de son apparence ou de ses propriétés.

Remblayage

Action (ou son résultat) d’apporter des matériaux granulaires pour faire une levée ou remplir une cavité.

Ressourcerie

Aire aménagée et destinée à accueillir de façon transitoire et sélective les résidus qui ne peuvent ou ne doivent pas être présentés aux collectes traditionnelles, ou encore, qui nécessitent un traitement particulier. Les matières ainsi récupérées sont alors destinées au réemploi, au recyclage, à la valorisation ou à l’élimination sécuritaire. Site d’enfouissement sanitaire : Lieu destiné à l’enfouissement des matières résiduelles.

Revêtement de sol

Un revêtement de sol est un matériau de construction, naturel ou manufacturé, destiné à couvre l’ensemble ou une partie d’un sol.

S

Sulfurique (acide)

Acide oxygéné dérivé du souffre, corrosif violent. Ces mécanismes sont à la base du phénomène des pluies acides.

Site d’enfouissement

Un site d’enfouissement consiste en un lieu où sont déchargés les déchets solides domestiques et industriels, puis stockés. Dans les sites d’enfouissement, les déchets sont compactés, répartis en fines couches puis recouverts de terre.

T

Tamisage

Passage au tamis, instrument formé d’un réseau plus ou moins serré ou d’une surface percée de petits trous, et d’un cadre, qui sert à maintenir la substance à tamiser et à séparer les éléments d’un mélange, selon la dimension des particules.

V

Valorisation

Mise en valeur d’une matière résiduelle par d’autres moyens que le réemploi et le recyclage. Il existe 2 types de valorisation. D’abord, la valorisation énergétique, une technologie qui s’adresse à la fraction combustible des résidus. Ensuite, la valorisation biologique, le processus de valorisation le plus populaire qui s’adresse à la fraction organique des m