Blogue

Mélimax offre un espace client 100% Web pour favoriser le «Sans-Papier»

Dans le but de développer le « sans-papier », nous avons créé exclusivement pour notre clientèle un portail Compte Client ! Cet Espace Client permet de visualiser vos factures, vos billets de pesée et bien plus…

Nous sommes une compagnie impliquée dans l’écologie, ayant une conscience tournée vers l’environnement, nous voulons développer le « sans-papier » et favoriser le 100 % Web.

C’est la raison pour laquelle nous avons développé exclusivement pour notre clientèle un portail de compte client. Ainsi vous pourrez accéder 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à votre espace client afin de visualiser :

– Vos réservation de conteneurs

– Vos factures

– Vos billets de Pesée

– Vos bons de commande

– Votre état de compte

 

 

Des villes vertes pour combattre le réchauffement urbain !

Les humains sont devenus de plus en plus une espèce urbaine. Les chercheurs ont prouvés que les villes avec de plus grands espaces verts rendraient les humains plus heureux et seraient primordial pour leur bien-être. Pour la première fois dans l’Histoire, plus de la moitié de la population terrestre vit dans des villes. A la fin de ce siècle, des chercheurs présagent que la proportion pourrait attendre jusqu’à deux tiers de la planète.

Lire la suite

La Biomasse, c’est quoi ?

On entend souvent parler de la biomasse, une énergie soi-disant plus propre que les sources fossiles. Mais d’où provient la biomasse et comment l’utilise-t-on pour en créer une source d’énergie ? Et surtout pourquoi dit-on que la biomasse est un « carbone zéro » ?

Quel est réellement son impact dans notre environnement en termes de rejet de gaz à effet de serre ?

La Composition de la biomasse !

La Biomasse constitue l’ensemble des matières organiques d’origine végétale ou animale. Les forêts, les milieux marins et aquatiques, les parcs et jardins, les excréments d’animaux, les résidus de bois de construction, les industries générant des coproduits, les déchets organiques, les eaux d’égout… sont tous des exemples de biomasse et sont également une source d’énergie.

Le processus de transformation de la biomasse en source d’énergie

Les biomasses utilisées principalement pour créer de l’énergie sont le bois, sous différentes formes, comme les bûches, les bois de récupération, les écorces, les plaquettes forestières…  et les résidus, tels que les déchets d’usine papetière, certains déchets de construction, les déchets ménagers, les résidus de récolte…

La composition, ainsi que les résidus de ces matières sont toujours composées de carbone. C’est la raison pour laquelle la combustion de ces matières est utilisée pour fabriquer de l’énergie : de la chaleur et de l’électricité.

C’est la cogénération qui permet de produire à la fois de la chaleur et de l’électricité à partir d’une même matière. La chaleur est récupérée par la combustion de la biomasse, puis une autre partie de cette chaleur va servir à produire de l’électricité (un procédé qui consiste à utiliser la chaleur pour chauffer un circuit d’eau, puis sa vapeur pour entraîner une turbine).

Il existe trois formes de combustibles : 

 Solide :  le bois franc, les copeaux, les granules…
 Liquide :   l’essence de bois, le bioéthanol…
 Gaz :  Biométhane

Donc le gaz peut également être utilisé pour créer de l’énergie : on parle de la combustion du biogaz. Le biogaz est issu de la méthanisation, un procédé qui consiste à fermenter des matières organiques, généralement des déchets, dans un milieu dépourvu d’oxygène.

La biomasse, un « Carbone zéro » !

Le principal avantage de cette source d’énergie est qu’elle est neutre en émissions de carbone. Les scientifiques disent que la biomasse est un « carbone zéro » ou encore « carbo-neutre ».

Théoriquement, lorsqu’une source dite « carbone zéro » est consommée comme une source d’énergie, elle n’est pas censée créer de dioxyde de carbone (CO2) et ne fait que rejeter la quantité exacte qu’elle a absorbée.

La biomasse convertie en énergie émet très peu de gaz à effet de serre, comparée aux sources fossiles. Pourquoi ? Parce que la biomasse ne fait pas que dégager du CO2, elle l’absorbe également. N’oublions pas que les arbres et les plantes absorbent du CO2 lors de leur croissance. Grâce à la photosynthèse, elles sont capables de transformer le dioxyde de carbone de l’air, l’eau et la lumière du soleil en énergie et en oxygène. C’est ce mécanisme qui permet de lutter contre le réchauffement planétaire. Ainsi chaque tonne de bois poussée équivaut à 0,5 tonnes de CO2 fixé.

Grâce aux arbres, le cycle du carbone permet un bilan plutôt équilibré et un impact quasi nul sur l’environnement.

Toutefois, pour exploiter la biomasse, il faut quand même dépenser des quantités d’énergies provenant principalement de sources fossiles.

Préjugé : « La déforestation augmente les émissions de gaz à effet de serre »

Il est souvent dit que la déforestation augmente les émissions de gaz à effet de serre, or c’est faux ! La déforestation n’émet pas concrètement de gaz à effet de serre. En revanche, il est vrai que la déforestation participe à l’augmentation des gaz à effet de serre. Si les forêts sont moins denses et moins nombreuses, alors elles contribuent de moins en moins à la régulation du climat en absorbant le CO2.

D’après la FAO, soit l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, la superficie forestière de la planète a diminuée de 5,2 millions d’hectares chaque année de 2000 à 2010.

Néanmoins, tous les pays ne sont pas concernés par la déforestation, notamment le Canada. En effet, l’Amérique du Nord ainsi que l’Europe, ne cesse de voir la superficie de leurs forêts augmenter. Ce sont essentiellement dans les régions tropicales, telles que l’Amérique latine et l’Afrique, que la superficie forestière diminue.

Le pays du bois est donc loin d’être menacé par la déforestation, le Canada peut donc utiliser sa biomasse pour créer de l’énergie.

 

Sources : ecohabitation et mtaterre.

Photos : YAB